Les perles du téléphone rose – Tome 2

Mohair, douce toison 😉
Certaines personnes sont très surprenantes pour diverses raisons, ce qui n’enlève rien à leur charme et à leur sympathie…
Moi : – « bonjour, comment t’appelles tu ? »
Lui : – « appelle-moi La Poupée de Mohair »
Ok ! On peut dire que cet appel commence bien, je ne suis pas dominatrice. Je doute qu’il vienne pour m’infliger quelques punitions ou me donner quelques ordres. Après un bref silence, je reprends la conversation. Il a senti ma « gêne ». Je lui demande la raison de ce surnom, il m’explique que simplement il adore le mohair et apprécie de porter une robe de cette matière lorsqu’il est chez lui. C’est son choix, il apprécie la sensualité et la tendresse. Je devine une certaine aisance et beaucoup de culture. Il veut être dominé, mais pas dans la vulgarité, je lui donne ce pourquoi il m’a appelé. Il a l’air enchanté de notre dialogue et me promet que je l’entendrais prochainement. Il n’a pas menti, je l’ai très souvent au téléphone. Parfois il a seulement envie de parler et c’est toujours avec plaisir que je partage ces instants avec lui.

Bricolage surprise !
Jamais lors de nos multiples dialogues JL ne m’avait avoué que son fantasme était de se sodomiser en direct au téléphone. Nous avions eu plusieurs conversations coquines et aucune ne justifiait de devenir une anecdote jusqu’à cet après-midi là… Alors que nous sommes en plein dialogue, j’entends du bruit, je lui demande si son voisin fait des travaux et utilise une perceuse, il m’avoue que c’est lui qui se sodomise avec un vibromasseur !

J’ai fait l’amour avec Bob l’Eponge …
Ce jour-là, je commençais mon service à 20 h. Peu de temps après, j’ai un appel. Après une brève description, il me dit qu’il est fan de dessins animés ! Je reste dubitative…. Je lui dis gentiment que mon domaine est un peu différent, que mes centres d’intérêt sont ailleurs… Malgré tout il poursuit et me dit que celui qu’il préfère incarner : c’est Bob l’Eponge ! Il me demande si je veux bien être son amie Sandy et aller me promener avec lui, Bob. Nous voilà partis tous deux gambadant. Le fou rire me guette, il le sent et me dit : Concentre-toi, concentre-toi, je suis Bob l’Eponge, tu es Sandy ! Et je vais te baiser mon petit écureuil, j’ai trop envie de te baiser ! Ce à quoi je lui réponds en tentant de garder mon sérieux : « Mais Bob, ta bite est en éponge, on ne pourra jamais ! »

Mea-culpa JP…
C’est dimanche et je suis sur le service. Premier appel, c’est JP, il me dit qu’il est au bureau, mais le bureau de son boulot, où il est un train de finir de préparer un dossier urgent,. Il me semble de très mauvaise humeur ! Il me demande comment je suis, je me décris, il me coupe la parole pour m’ordonner de passer sous son bureau. Ses désirs sont des ordres, j’exécute. « Tu vas me pomper ». Mais bien sûr et je rentre tout de suite dans le rôle de petite salope qu’il souhaite me voir jouer. Je m’applique, je mets l’intonation appropriée. Je voudrais parler, il m’interrompt tout le temps « suce et tais toi » pas drôle le mec ! Je parviens à glisser deux mots « je te regarde dans les yeux » et à lui dit de rétorquer « tu ne peux pas me voir tu es sous le bureau ! ». Rire ! Et lui aussi. Comme quoi même ceux qui veulent jouer les gros machos, on peut très bien les amuser. Il a quand même ajouté « tu es nulle, tu m’as fait débander » Je souris encore aujourd’hui quand je pense à cette anecdote.

4 thoughts on “Les perles du téléphone rose – Tome 2

  1. cc comme promis je suis venu voir les perles du net et effectivement sa vaut vraiment le détour surtout celle de bob l’éponge et celle de l’écrivain, et sincèrement vous devriez vraiment en faire un livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.