Une douche symphatique !

Il fait très beau en ce moment et on ne peut pas dire que l’on a eu un été terrible alors je décide de me prendre un week-end et de profiter au maximum de la mer.

Masturbation sous la doucheJe glisse quelques effets dans un sac et me voilà en route, pas de destination précise, la mer !!! Je suis persuadée de trouver une petite chambre d’hôtel sympa, en ce début septembre tout ne doit pas être pris d’assaut. Erreur, je suis arrivée à Narbonne et pas une chambre de dispo, je ne suis pas l’unique personne à désirer profiter des rayons de soleil. Pas très grave, je reprends la route et continue ma recherche dans les petites stations balnéaires voisines. Rien et encore rien, je commence à douter d’avoir pris cette décision aussi rapidement. Je me rends donc au syndicat d’initiative et le gentil et charmant jeune homme me conseille de me renseigner au camping. Pourquoi pas, cela n’a pas trop d’importance je ne suis là que pour trois jours, bien qu’habituée à mon petit confort je devrais pouvoir apprécier un mobilhome.

Le directeur du camping m’annonce avec regret que tout est complet là aussi, il a eu de nombreuses arrivées sans réservation, en contre partie il peut me proposer un bungalow en toile, ce qui signifie que les sanitaires dépendent du camping et sont communs. Un peu déçue mais bien décider à ne pas passer mon temps en quête d’autre chose de moins spartiate, j’accepte. Je m’installe très vite, et repère les communs en me rendant à la plage. L’après-midi étant bien entamé je ne profite que très peu de la mer.

A 18 heures je passe à la tente prendre le nécessaire afin d’aller prendre ma douche. Je ne suis pas la seule à cette heure ci, il va falloir patienter !!! La convivialité des campings n’est pas une légende, j’échange avec plusieurs personnes. Nous y voilà, nous ne sommes plus que deux devant les douches, un mec tout bronzé, pas mal sans être un Casanova !!! Il me laisse la priorité, j’accepte.

Je me dévêts très vite, pressée d’enlever le sel qui colle à ma peau. J’entends l’eau coulée dans la douche voisine, j’imagine facilement le jeune gentleman de tout à l’heure, l’eau glissant sur sa peau caramel. Je sens des frissons d’excitation parcourir mon corps. Je fais glisser une main sur mes seins, et commence à me titiller mes tétons tandis que je laisse glisser l’autre main doucement vers mon intimité déjà toute mouillée. Je me colle à la paroi de la douche, imaginant une séance de sexe par téléphone, je commence à me masturber essayant de contenir mes gémissements, la sensation que je ressens me semble démesurée pour cet inconnu et mes soupirs se font plus forts. Au fond de moi l’idée qu’il puisse m’entendre m’excite d’avantage. Il a cessé de siffloter, peut être m’a-t-il entendu ? Mes doigts accélèrent pour me faire parvenir à un orgasme que j’avais rarement atteint en solitaire.

Je reste dans la douche quelques minutes, l’eau coule toujours, je suis sur mon petit nuage !! Je me ressaisis et m’éponge afin de sortir de cette cabine. La porte ouverte je l’aperçois, il sourit, je passe à côté de lui presque indifférente. « Merci, me dit-il, ce fût formidable » !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.